Mousse de luxe pour soir de fête !

Pour changer de l’éternel classique dessert de Noël (n’en déplaise aux inconditionnels de la bûche chocolat/marron miam miam !), je vous propose de mettre un peu de chic et de peps sur vos papilles ! Une petite mousse fraîche et acidulée pour finir un repas souvent lourd et copieux, pourquoi pas ? Au yuzu et citron caviar s’il vous plait ! Ça fait cher le dessert me direz-vous, mais en même temps, on ne fait pas ça tous les après-midi pour le goûter des enfants !

Et puis, terminer le repas sur une note de légèreté ne fera pas de mal à votre estomac ! Après le foie gras, les coquillages, le saumon, les volailles en sauce et le fromage, la perspective de la dernière part de bûche, c’est un peu comme le verre de trop, celui qui vous fera basculer ! Quand en tentant d’être encore un peu vaillant, on plonge sa cuillère dans la génoise de la bûche tradi, tout en se disant « je ne vais jamais y arriver, il ne faut pas, je ne le sens pas » ! Cette petite cuillère de bûche qui vous fera avachir dans le canapé en demandant timidement à votre hôtesse, si par hasard, elle n’aurait pas un Citrate de bétaïne ainsi qu’un Doliprane ! Pour ne pas contrarier votre système digestif en lui infligeant un dernier combat perdu d’avance, je vous suggère de miser sur un dessert ultra léger !

Il faut bien avouer que le yuzu est hyper tendance ! Mais au-delà de l’effet de mode, cet agrume, à peine plus gros qu’une clémentine, possède un goût particulier et extrêmement parfumé. Un mélange de mandarine et de pamplemousse, avec l’acidité du citron. Le jus suffit à aromatiser vos plats et desserts et le zeste, encore plus corsé, s’utilisera avec parcimonie. À vrai dire, ce n’est pas plus mal, parce qu’au prix que ça coûte, on aurait vite fait de se ruiner (environ 50€ le kilo) ! Faites attention, le yuzu contient énormément de pépins.

Le citron caviar, quant à lui, ressemble à une sorte de… cornichon ! Mais ce petit agrume, très apprécié des grands chefs, renferme de toutes petites billes (comme du caviar) translucides (teintées de jaune, de rose ou de vert) qui éclatent entre la langue et le palais, en révélant des arômes de pamplemousse et une vive acidité. Il n’est donc pas nécessaire d’en mettre beaucoup. La peau s’épluche délicatement avec un petit couteau pointu.

Conseils :

Vu le prix d’un seul yuzu, je vous invite à ne rien jeter ! Vous pouvez congeler le zeste pour le réutiliser plus tard et surtout ne jetez pas les (nombreux) pépins, essayez de les planter !

Mousse au yuzu, citron et citron caviar (pour 6 personnes).

1 yuzu – 1 citron jaune – 40 cl de crème liquide – 30 grs de sucre – 2 blancs d’œuf – 1 petit citron caviar.

Battez la crème pour qu’elle monte comme une chantilly.

Pressez le jus du citron, celui du yuzu et prenez les zestes de la moitié du fruit (ce sera largement suffisant). Tout en fouettant, ajoutez le jus, le zeste et le sucre à la chantilly. Réservez.

Faites monter les blancs en neige et incorporez-les délicatement à la préparation.

Remplissez de petites verrines, décorez-les avec quelques zestes de citron et une touche de citron caviar.

Placez au frais pendant 2h au minimum.

Mousse au yuzu et citron, top citron caviar.

Mousse au yuzu et citron, top citron caviar.

La folie du gâteau magique

Une seule pâte et trois textures différentes au bout du compte ! Voilà le secret du gâteau magique. Pendant la cuisson la pâte va se diviser en trois couches bien distinctes : une génoise, une crème légère et un flan. Il est donc très important de respecter la recette, car la seule astuce pour réussir ce tour de magie est bien la qualité de la pâte. À la vanille, au chocolat, à la noix de coco ou avec des fruits, les déclinaisons du gâteau n’ont de limites que votre imagination ! On peut même les réaliser en version salée dans de petits moules, pour l’apéritif par exemple.

Une chose à savoir : Si on rate, il ne faut pas se décourager mais réessayer en respectant au milligramme près les quantités. J’ai essayé une première fois en pensant qu’on n’était pas à 20 grammes près… ERREUR ! Au démoulage, mon gâteau ressemblait à une sorte d’omelette pas cuite ! Raté de chez raté !

La deuxième fois a été meilleure !

Ce n'est pas encore parfait, mais nettement mieux que la 1ère fois !

Ce n’est pas encore parfait, mais nettement mieux que la 1ère fois !

Gâteau magique au citron (la recette est indiquée pour un moule rond de 20 centimètres de diamètre) :

4 oeufs (à température ambiante)

100 g de beurre

150 g de sucre

110 g de farine

50 cl de lait (tiède)

2 citrons

1 cs d’eau

Avant de commencer votre préparation, faites chauffer le four à 160°.

Dans un premier temps, faites fondre le beurre au micro-ondes environ 40 secondes et réservez.

Ensuite, séparez les blancs et les jaunes des œufs et mettez les blancs de côté.

Battez énergiquement les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez le jus et le zeste des citrons, le beurre, l’eau et la farine tamisée.

Mélangez bien et rajoutez le lait petit à petit. Il ne doit pas y avoir de grumeaux.

Montez les blancs en neige de façon à ce qu’ils soient bien fermes et avec une spatule, ajoutez-les délicatement à la préparation.

 

Versez la pâte dans un moule beurré et fariné et enfournez pour environ 50 min.

Le gâteau doit être coloré sur le dessus et légèrement tremblotant.

Laissez-le reposer 1h et placez-le au frais au moins 2h pour qu’il se solidifie.

Gâteau magique marion pizzetta

Astuce :

Après l’avoir démoulé, vous pouvez le saupoudrer de sucre glace ou rajouter des décors pour cacher les éventuelles imperfections.

Servez avec une chantilly bien fraîche parsemée de quelques zestes si il vous en reste.

Si vous préférez les citrons verts, n’utilisez-en qu’un, sinon le parfum sera trop fort.

Gâteau magique marion pizzetta

Sucrez les fraises !

Gariguette, ciflorette, mara des bois… Les voilà ! Les fraises (les vraies, de chez nous), sont bien sur nos marchés.

Fraises. Marion Pizzetta

Bien rouge, charnues et plus ou moins parfumées selon les variétés (600 environ), il y a des dizaines de façons de les apprécier. Juste comme ça, trempées dans le sucre et à croquer ou avec une chantilly maison, ou encore en salade avec un jus de citron, c’est accommodées le plus simplement possible qu’elles révèlent tout leur goût.

Voici deux idées simplissimes pour en profiter !

Smoothie express à la fraise

Smoothie fraise. Marion Pizzetta 250 g de fraises – ½ jus de citron – 4 glaçons

Nettoyez les fraises et coupez-les en deux. Mettez-les dans un blender (ou mixeur), ajoutez le jus de citron, les glaçons et mixez le tout. Plus vous mixez, plus le smoothie sera liquide, à l’inverse, si vous aimez les morceaux, broyez les fruits grossièrement.

Le plus : rajoutez quelques feuilles de menthe dans le blender, ça donne une petite touche de fraicheur.

 

 

Carpaccio de fraises (archi simple !)

C’est presque honteux d’écrire une recette pour ce carpaccio qui nécessite seulement de savoir… couper des fraises !

Il suffit de trancher les fraises en petites lamelles et de les disposer joliment sur une assiette ! Arrosez d’un petit jus de citron et saupoudrez de sucre.
Pour un dessert coloré, vous pouvez ajouter du kiwi ou de la mangue par exemple et parsemer de graines de fruits de la passion (petit goût acidulé et grains craquants sous la dent = effet garanti !).

Carpaccio fraise. Marion Pizzetta