Weekend « food & flowers » à Londres

J’aurais pu faire un top 10 des boutiques ou des clubs branchés de Londres, mais puisque j’ai claqué tous mes sous dès mon arrivée, chez Primark (enseigne monumentale qui vend des jean à 6£ probablement fabriqués par des enfants chinois ou pakistanais), il ne me reste plus qu’à trouver des activités sympas plus ou moins gratuites, que l’on puisse faire en marchant, évidemment (c’est cher le métro) ! Voici donc quelques idées pour se faire un weekend écolo/gastro/raccro. Bref, bien marcher, bien manger le tout en dépensant le moins possible !

Commençons par le commencement ! Un weekend c’est 3 jours, ok ? On part tôt le vendredi matin et on rentre tard le dimanche soir. Parce que les weekends à Londres made in Ryanair où l’on arrive le samedi à midi et on repart le dimanche à 14h ça s’appelle une escale !

Jour 1 :

Maison fantaisiste sur la route de Portobello

Maison fantaisiste sur la route de Portobello

Je vous conseille, histoire d’être dans le bain dès le départ, d’attaquer la journée du vendredi par un tour à Portobello Market. C’est un peu la foire à n’importe quoi ! Vous trouverez des fruits et légumes, des antiquités, des tas de fringues vintage, le tout avec une touche anglaise +++ ! Certes il faut aimer chiner, mais ce marché est incontournable. Et il y a deux avantages :

–       Vous serez moins nombreux si vous y allez le vendredi (même si il y a moins d’étals). Parce que le samedi c’est l’enfer (ça nous donnerait presque envie de fredonner « ah qu’est ce qu’on est serré… »).

–       Ensuite, bien que l’endroit soit très touristique, si vous négociez un peu, vous ferez à coup sûr de bonnes affaires. Il y a des tas de bibelots très british qui vous coûteront bien moins cher que sur Oxford ou Regent street.

Curiosité du marché de Portobello

Curiosité du marché de Portobello

Après cette balade au milieu des maisons colorées de Portobello Road, vous serez très certainement affamés : un pique-nique s’impose !

Les écureuils ont faim, eux aussi !

Les écureuils ont faim, eux aussi !

Je vous propose d’acheter quelques bricoles chez Mark & Spencer et de trouver un joli coin dans Hyde Park pour déjeuner tranquillement. Et de la pelouse, il y en a, croyez-moi !

M&S l'incontournable !

M&S l’incontournable !

Libre à vous de poursuivre par une petite sieste !

Libre à vous de poursuivre par une petite sieste !

Ce parc gigantesque mérite une belle balade. Traversez-le en suivant le lac de la Serpentine, direction la sortie sud-est (vers le métro Hyde Park Corner). Vous tomberez sur le Jardin des roses. Un petit joyau du jardinage, un endroit à faire pâlir d’envie toutes les équipes « Espaces verts » de France ! Il y a des roses en veux-tu en voilà, de toutes les couleurs qui délivrent des parfums acidulés incroyables.

Sublime rose des jardins d'Hyde Park

Sublime rose des jardins d’Hyde Park

Et pourquoi ne pas finir la journée par un petit goûter ?

Yummy !

Yummy !

Jour 2 :

Sachez que le samedi, c’est la folie ! Où que vous alliez, il y aura toujours du monde. Londres attire des milliers de touristes, alors, il faut essayer d’alterner les visites des endroits très fréquentés et les moments de tranquillité.

Puisque je suis certaine que vous êtes d’intrépides aventuriers, n’hésitez pas à aller faire un tour à Buckingham Palace pour admirer les magnifiques grilles qui vous séparent du Baby Georges ! Même si la foule est toujours au rendez-vous, ce lieu est le symbole de la ville (du pays que dis-je) et même si ses grilles restent fermées, ça vaut le coup d’œil. Et puis, après avoir fait 500 photos, il suffit de vous retourner pour voir St James’s Park.

Superbe vue sur St James's depuis le parvis de Buckingham

Superbe vue sur St James’s depuis le parvis de Buckingham

 

De nombreuses personnes le traversent car il mène vers Big Ben et le London Eye, mais peu de gens s’y arrêtent. Enfin, peu de gens, disons peu de touristes car le parc attire surtout les londoniens. Prendre le temps de regarder autour de soi, d’admirer la végétation et de profiter de la douce ambiance du parc est un souffle de tranquillité avant d’affronter à nouveau la foule.

Se la couler douce...

Se la couler douce…

En effet, la sortie (sud-est encore une fois) vous amène quasiment au pied du Big Ben. Passez devant et traversez le Westminster Bridge (le pont de Westminster pour ceux qui n’auraient pas compris !), direction le quartier de South Bank, pour vous rapprocher du London Eye.

Vue étourdissante du London Eye

Vue étourdissante du London Eye

Cette grande roue qui tourne au ralenti, vous offre une vue, payante (environ 15£), mais imprenable sur toute la ville. Le petit + : tentez de monter juste avant le coucher du soleil. Ainsi, vous profiterez encore de la lumière du jour et, petit à petit, l’éclairage de la ville va se transformer sous vos yeux. Le tour dure une vingtaine de minutes.

Il y a toujours un tas d’animations gratuites autour de la roue et du Jubilee Gardens juste derrière : des spectacles de danse, de magie, des imitations, des minis concerts, etc. À vous de laissez dans les chapeaux, ce que bon vous semble.

Il faut savoir que tous les weekends, un événement est organisé de ce côté de la Tamise. La dernière fois, chanceuse que je suis, il y avait un marché consacré à la gastronomie à travers le Monde. De l’Espagne aux Pays de l’Est en passant par le classique Fish & Chips anglais, il y avait largement de quoi manger pour la journée !

Vous prendrez bien une petite saucisse ?

Vous prendrez bien une petite saucisse ?

 

La paella qui embaumait le quai

La paella qui embaumait le quai

 

Le classique : THE fish & chips

Le classique : THE fish & chips

 

Le porc roti dont raffolent les anglais

Le porc roti dont raffolent les anglais

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vraiment, n’hésitez pas à vous balader dans ce coin, il y a toujours quelque chose à voir.

 

 

Jour 3 :

Le dimanche, c’est sacré chez les anglais ! En famille et au pub, c’est encore la meilleure façon de respecter la tradition ! Alors d’accord, c’est parti pour un déjeuner 100% british ! Mais pas n’importe où.

Il y a un quartier, au nord-ouest de Londres, appelé Hampstead. Très bourgeois, c’est aussi un endroit qui regorge de parcs et de jardins. Notamment Hampstead Heath, le plus vieux parc de Londres, qui abrite une colline, The Parliament Hill. À son sommet et par jour de beau temps, vous pouvez voir toute la ville et le quartier de La City scintillant au centre du paysage.

Ce quartier est superbe. Certes il y a des maisons à 20 millions de £ partout, mais l’ambiance est vraiment chaleureuse et c’est cela qui attire beaucoup les familles anglaises. D’ailleurs, il faut en profiter car le coin n’est pas très touristique.

C’est sûrement par ici que vous trouverez un pub authentique pour prendre un déjeuner typiquement anglais… N’ayez crainte, tout n’est pas mauvais ! J’ai essayé et je suis revenue vivante de cette expérience ! Bon, le pudding Yorkshire (sorte de soufflé brioché) ça n’a aucun goût et leur genre de chou/salade cuit (en réalité, je ne sais pas ce que c’est) a un peu la consistance d’une éponge, mais bon l’essentiel c’est de le tenter !

Porc crousti fondant du dimanche (pardon pour cette médiocre qualité de photo prise avec un téléphone)

Porc crousti fondant du dimanche (pardon pour cette médiocre qualité de photo prise avec un téléphone)

Roti de boeuf accompagné d'un merveilleux pudding sur lit de légumes verts (non identifiés !)

Roti de boeuf accompagné d’un merveilleux pudding sur lit de légumes verts (non identifiés !)

Publicités

Challenge personnel !

J’adore Londres ! J’y ai vécu quelques mois et j’y retourne régulièrement pour voir mes amis. Hyde Park, Soho, Nothing Hill et Camden Town… Ah Camden avec ses punks, son canal et ses marchés ! Super endroit pour acheter des collants avec des têtes de mort, des chaussures avec des clous, des combinaisons en latex rose fluo et autres accessoires délicats et raffinés ! Et ce que j’aime plus que tout c’est le marché alimentaire ! A chaque fois que je mets les pieds dans cet endroit je me lance un défi personnel : goûter ce qui semble le plus immangeable ! Des dizaines de gargotes chinoises, indiennes, libanaises et des étals de nourriture d’origine non identifiée font la renommée de ce lieu ! Cette fois-ci j’ai été attiré par la couleur… Bel orange bien brillant, idéal pour repeindre un mur ou des volets… pas pour du poulet ! Assez fière de ma trouvaille je m’assieds, regarde la barquette presque avec gourmandise et voilà qu’arrive la première bouchée. On prend sur soi en se disant que ça pourrait être pire. Deuxième bouchée : on commence à regretter. Troisième bouchée : on se dit qu’on a fait une bêtise ! Résultat des courses : poulet sauté aux nouilles chinoises = échec !

Et comme il ne faut jamais rester sur un raté, direction le libanais. Après le supplice que je venais d’endurer, j’avais besoin de me remettre d’aplomb. Le wrap aux falafels a largement fait l’affaire ! Du vert, du rose, du jaune : un arc en ciel en sandwich ! En résumé, Camden market c’est l’endroit idéal pour tester la résistance de votre estomac. Et surtout, n’oubliez jamais votre Smecta !