Table de Noël : tradi ou funky ?

Si vous vous êtes jurés que votre sapin serait encore plus beau que celui de l’année dernière, qu’en est-il de votre table de Noël ?

Même si l’on sort la jolie vaisselle pour l’occasion, bien souvent, l’effort s’arrête là.

Pas envie de vous embêter à créer une jolie déco de table car vous craignez le pire ?

Pas envie de voir cousin Gégé massacrer les ronds de serviette do it yourself (oui, car le moment de parler politique viendra forcément, il risque alors de taper du point sur la table et adieu les ronds de serviette en rouleaux de PQ fabriqués l’après-midi même par vos doux chérubins) ?

Pas envie que mamie Ginette ronge sa cuisse de caille farcie avec les doigts alors qu’on a sorti la ménagère du mariage ?

Pas envie que votre belle-mère se taille encore avec dans son sac toutes les papillotes de la déco (conseil : toujours se méfier du voleur festif) ?

Pas de panique, je vous propose une solution : une alternative à la table surchargée de petits Pères Noël, de lutins et de sapins (parfois, il y en a tellement qu’on n’a même plus la place de poser son verre de blanc !).

Alors voici quelques idées, un juste milieu qui ne demande ni trop d’efforts, ni trop d’investissement et qui rendra sûrement votre table de Noël au moins aussi remarquable que votre sapin !

La table nature et épurée

dsc_0422

Le plus :

Vous pouvez facilement remplacer la couleur argent par du doré.

Si vous êtes un nombre pair, placez les convives face à face et à chaque bout de table, disposez une petite branche de sapin avec une grosse bougie.

La table exotique et colorée

dsc_0520

Le plus :

Vous pouvez accorder votre menu à votre déco. Un petit chutney de mangue pour accompagner le foie gras ? Une mousse fruit de la passion en dessert ?

N’hésitez pas à rajouter un petit bouquet d’anémones multicolores.

Mousse de luxe pour soir de fête !

Pour changer de l’éternel classique dessert de Noël (n’en déplaise aux inconditionnels de la bûche chocolat/marron miam miam !), je vous propose de mettre un peu de chic et de peps sur vos papilles ! Une petite mousse fraîche et acidulée pour finir un repas souvent lourd et copieux, pourquoi pas ? Au yuzu et citron caviar s’il vous plait ! Ça fait cher le dessert me direz-vous, mais en même temps, on ne fait pas ça tous les après-midi pour le goûter des enfants !

Et puis, terminer le repas sur une note de légèreté ne fera pas de mal à votre estomac ! Après le foie gras, les coquillages, le saumon, les volailles en sauce et le fromage, la perspective de la dernière part de bûche, c’est un peu comme le verre de trop, celui qui vous fera basculer ! Quand en tentant d’être encore un peu vaillant, on plonge sa cuillère dans la génoise de la bûche tradi, tout en se disant « je ne vais jamais y arriver, il ne faut pas, je ne le sens pas » ! Cette petite cuillère de bûche qui vous fera avachir dans le canapé en demandant timidement à votre hôtesse, si par hasard, elle n’aurait pas un Citrate de bétaïne ainsi qu’un Doliprane ! Pour ne pas contrarier votre système digestif en lui infligeant un dernier combat perdu d’avance, je vous suggère de miser sur un dessert ultra léger !

Il faut bien avouer que le yuzu est hyper tendance ! Mais au-delà de l’effet de mode, cet agrume, à peine plus gros qu’une clémentine, possède un goût particulier et extrêmement parfumé. Un mélange de mandarine et de pamplemousse, avec l’acidité du citron. Le jus suffit à aromatiser vos plats et desserts et le zeste, encore plus corsé, s’utilisera avec parcimonie. À vrai dire, ce n’est pas plus mal, parce qu’au prix que ça coûte, on aurait vite fait de se ruiner (environ 50€ le kilo) ! Faites attention, le yuzu contient énormément de pépins.

Le citron caviar, quant à lui, ressemble à une sorte de… cornichon ! Mais ce petit agrume, très apprécié des grands chefs, renferme de toutes petites billes (comme du caviar) translucides (teintées de jaune, de rose ou de vert) qui éclatent entre la langue et le palais, en révélant des arômes de pamplemousse et une vive acidité. Il n’est donc pas nécessaire d’en mettre beaucoup. La peau s’épluche délicatement avec un petit couteau pointu.

Conseils :

Vu le prix d’un seul yuzu, je vous invite à ne rien jeter ! Vous pouvez congeler le zeste pour le réutiliser plus tard et surtout ne jetez pas les (nombreux) pépins, essayez de les planter !

Mousse au yuzu, citron et citron caviar (pour 6 personnes).

1 yuzu – 1 citron jaune – 40 cl de crème liquide – 30 grs de sucre – 2 blancs d’œuf – 1 petit citron caviar.

Battez la crème pour qu’elle monte comme une chantilly.

Pressez le jus du citron, celui du yuzu et prenez les zestes de la moitié du fruit (ce sera largement suffisant). Tout en fouettant, ajoutez le jus, le zeste et le sucre à la chantilly. Réservez.

Faites monter les blancs en neige et incorporez-les délicatement à la préparation.

Remplissez de petites verrines, décorez-les avec quelques zestes de citron et une touche de citron caviar.

Placez au frais pendant 2h au minimum.

Mousse au yuzu et citron, top citron caviar.

Mousse au yuzu et citron, top citron caviar.

Escapin de Noël !

Détournement d'escabeau !

Détournement d’escabeau !

 

Je me croyais super originale, jusqu’à ce que je découvre que cette année la mode était au sapin détourné ! En boîtes d’œufs, en bouteilles de Badoit, en branches d’arbre mort (si si, le préféré des écolos !).

Bien que mon âme d’artiste à la créativité exacerbée en ait pris un coup, je reste malgré tout extrêmement satisfaite de mon invention : l’escapin !

Le seul inconvénient est qu’il ne faut pas avoir besoin de son escabeau pendant environ 3 semaines !