Risotto aux asperges vertes

Coucou le printemps  ! Toi qui arrives avec tes jolis petits légumes nouveaux. Les petits pois, les fèves, les belles asperges, les pois gourmands et l’ail bien odorant ! Il y a mille façons d’en profiter. Bientôt Pâques avec une belle épaule d’agneau confite au four (pardon à tous les végétariens, végans et autres mangeurs de tartines d’avocat), mais pour l’heure ce sera avec un délicieux risotto bien crémeux !

Risotto aux asperges vertes pour 4 personnes

Ingrédients : 

400 grs de riz rond italien –  3 gousses d’ail (frais si possible) – 3 petits oignons nouveaux – 12 asperges vertes moyennes – 60 grs de beurre – 4 cuillérées à soupe d’huile d’olive – 100 grs de parmesan râpé – Sel, poivre – 1 pointe de piment d’Espelette – 1 l de bouillon de volaille corsé – 100 ml de vin blanc.

Préparation : 

Coupez les extrémités fibreuses des asperges, épluchez-les à l’aide d’un économe en partant de la tête vers le bas et rincez-les. Coupez les têtes, réservez. Détaillez les tiges en petits tronçons.

Hachez finement les oignons, pelez et écrasez l’ail. Faites chauffer le bouillon de volaille.

Dans une cocotte, faites suer l’oignon et l’ail sans qu’ils colorent, environ 3 minutes à feu doux.

En remontant le feu, ajoutez les tronçons d’asperges, salez, poivrez et faites sauter encore 3 minutes.

Ajoutez ensuite le riz, remuez jusqu’à ce qu’il devienne translucide et incorporez le vin. Après évaporation, couvrez de bouillon chaud ; baissez le feu, le riz doit mijoter. Laissez cuire environ 20 min en rajoutant le bouillon dès que le riz l’a absorbé.

Pendant la cuisson du riz, faites sauter les têtes d’asperges dans un peu d’huile d’olive. Veillez à ce qu’elles restent croquantes (comme dirait notre ami C.Lignac, avé l’accent !).

Quand le riz est presque cuit, incorporez le beurre, le parmesan râpé, rectifiez l’assaisonnement, ajoutez le piment d’Espelette et les pointes d’asperges, couvrez et laissez gonfler quelques minutes. Il doit rester un peu de liquide dans le riz pour qu’il soit bien moelleux.

© FredMAZET.print-0268

On plonge la fourchette !

 

Par ici les infos :

Cette recette est extraite de mon ouvrage Cassis, Vignobles & Saveurs.
Réalisé en collaboration avec Frédéric Mazet et Frédérique Chastel.
Renseignements au 04 42 01 30 83.

Marché de printemps

Les beaux jours arrivent et apportent avec eux enfin un peu de rose aux joues et de sourires aux lèvres. Les rayons du soleil qui passent entre les franges des parasols des commerçants et vous chauffent le dos dans la file d’attente, les premières fraises, petits pois, les fleurs des champs… Comme une libération des goûts, des couleurs, des saveurs et peut-être un peu de l’esprit aussi (libérée, délivrée). Chaque année c’est la même chose, on attend avec impatiente l’arrivée du printemps et de tous les petits plaisirs qu’il apporte avec lui (comme les premiers touristes hystériques venant du froid et de la pluie qui n’ont pas vu le soleil depuis 6 mois). Le printemps c’est aussi le changement. Le changement d’humeur, le changement de vêtements (si toi aussi tu as voulu absolument te mettre en débardeur alors qu’il fait quand même un peu froid et que du coup tu as attrapé la crève…) et le changement d’heure ! Les jours rallongent et les apéros apparaissent. Notez que les chips et le vin entrent dans le compte des 5 fruits et légumes par jour ! Bref, la douceur du printemps offre de jolies petites choses à consommer sans modération, car comme le dirait la Compagnie Créole : c’est bon pour le moral !

Petit retour de marché que je souhaite vous faire partager.

Des blettes et des radis aux couleurs acidulées, des petits pots (La sardine) pour les olives de l’apéro, des fleurs pour la déco de la table et du savon pour sentir bon !

L’artichaut comme une fleur. Marion Pizzetta marché Cassis artichaut Les asperges montrent enfin leur tête.

Pois gourmands, fèves, petits pois, ail et oignon nouveaux.

Gourmandises…

Et après le déjeuner on hésite entre faire la sieste ou bouquiner… Marion Pizzetta