Risotto aux asperges vertes

Coucou le printemps  ! Toi qui arrives avec tes jolis petits légumes nouveaux. Les petits pois, les fèves, les belles asperges, les pois gourmands et l’ail bien odorant ! Il y a mille façons d’en profiter. Bientôt Pâques avec une belle épaule d’agneau confite au four (pardon à tous les végétariens, végans et autres mangeurs de tartines d’avocat), mais pour l’heure ce sera avec un délicieux risotto bien crémeux !

Risotto aux asperges vertes pour 4 personnes

Ingrédients : 

400 grs de riz rond italien –  3 gousses d’ail (frais si possible) – 3 petits oignons nouveaux – 12 asperges vertes moyennes – 60 grs de beurre – 4 cuillérées à soupe d’huile d’olive – 100 grs de parmesan râpé – Sel, poivre – 1 pointe de piment d’Espelette – 1 l de bouillon de volaille corsé – 100 ml de vin blanc.

Préparation : 

Coupez les extrémités fibreuses des asperges, épluchez-les à l’aide d’un économe en partant de la tête vers le bas et rincez-les. Coupez les têtes, réservez. Détaillez les tiges en petits tronçons.

Hachez finement les oignons, pelez et écrasez l’ail. Faites chauffer le bouillon de volaille.

Dans une cocotte, faites suer l’oignon et l’ail sans qu’ils colorent, environ 3 minutes à feu doux.

En remontant le feu, ajoutez les tronçons d’asperges, salez, poivrez et faites sauter encore 3 minutes.

Ajoutez ensuite le riz, remuez jusqu’à ce qu’il devienne translucide et incorporez le vin. Après évaporation, couvrez de bouillon chaud ; baissez le feu, le riz doit mijoter. Laissez cuire environ 20 min en rajoutant le bouillon dès que le riz l’a absorbé.

Pendant la cuisson du riz, faites sauter les têtes d’asperges dans un peu d’huile d’olive. Veillez à ce qu’elles restent croquantes (comme dirait notre ami C.Lignac, avé l’accent !).

Quand le riz est presque cuit, incorporez le beurre, le parmesan râpé, rectifiez l’assaisonnement, ajoutez le piment d’Espelette et les pointes d’asperges, couvrez et laissez gonfler quelques minutes. Il doit rester un peu de liquide dans le riz pour qu’il soit bien moelleux.

© FredMAZET.print-0268

On plonge la fourchette !

 

Par ici les infos :

Cette recette est extraite de mon ouvrage Cassis, Vignobles & Saveurs.
Réalisé en collaboration avec Frédéric Mazet et Frédérique Chastel.
Renseignements au 04 42 01 30 83.

Publicités

On te farcit mon chou ?

Qui aurait pensé qu’un jour je vous proposerai une recette à base de chou ? Oui, bon, vous ne voyez pas bien l’intérêt de la question, je comprends ! Mais il s’avère que le chou fait partie de mes bizarreries culinaires. Un peu comme les œufs ! J’adore les œufs quand ils sont durs ou brouillés, je les déteste quand ils sont au plat ou en omelette. Et bien le chou et ses autres variantes, c’est pareil ! Qu’il soit feuille ou fleur, rouge ou blanc, cru : c’est un bonheur ! Cuit… c’est une horreur ! Le goût, la consistance, l’odeur : tout change. À une exception près : quand il est fermenté comme dans la choucroute.

Il existe pourtant de nombreuses variétés dont les nuances de goût et de texture ne sont jamais venues à bout de mon dégoût…

Les petits choux de Bruxelles pourtant si mignons, le chou-chinois, le chou-fleur, les petits bouquets de brocolis, les belles pointes géométriques du chou Romanesco, le chou-rave et sans oublier le chou à la mode : le chou kale… La 1ère fois que j’ai gouté ça, c’était à Londres, il y a 4 ans. Servi en accompagnement un rôti et d’un pudding Yorkshire, l’expérience n’était déjà pas très concluante ! Jugez-en par vous même ici.

Vous l’aurez compris, le chou cuit et moi, on n’est pas très amis ! Et pourtant, si même mon palais a aimé, alors je vous promets qu’avec la recette qui suit, vous allez vous régaler !

Chou farci à pour 6 personnes

Ingrédients :

1 chou vert frisé – 1 grosse carotte – 1 oignon jaune – 2 gousses d’ail – un petit morceau de gingembre – 200 grs de chair à saucisse – 200 grs de veau haché – 100 grs de riz à risotto – 1 œuf – 50 grs de ricotta – 1 pincée de cumin – sel, poivre, huile d’olive.

Préparation :

Rincez votre chou, coupez le trognon et les feuilles flétries. Détachez toutes les grandes feuilles et coupez le cœur en quatre. Faites-les cuire dans une grande marmite d’eau salée pendant 10 min. Gardez les plus grosses feuilles pour tapisser le moule et faire les couches internes et hachez le cœur. Mettez de côté.

Faites cuire votre riz dans un bouillon de légumes frémissant pendant 10 min. Égouttez, arrosez d’un filet d’huile d’olive pour que le riz ne colle pas et réservez.

Écrasez les gousses d’ail, émincez l’oignon, râpez le gingembre et faites revenir tout ça dans un peu d’huile d’olive.

Ajoutez les carottes coupées en tous petits dés, le veau et la chair à saucisse. Salez, poivrez et saupoudrez d’une belle pincée de cumin.

Versez le mélange dans un grand saladier, ajoutez la ricotta, l’œuf, le riz et le chou haché. Vérifiez l’assaisonnement.

Beurrez un moule à cake.

Tapissez-le entièrement des feuilles de chou mises de côté en les laissant dépasser du moule (gardez-en 4).

Mettez une couche de farce au fond, recouvrez d’une feuille de chou. Répétez l’opération jusqu’à épuisement puis refermez.

Faites cuire à four chaud (200°) pendant 30 min (recouvrez si besoin pour que cela ne brûle pas).

Le truc en plus :

  • Vous pouvez le déguster bien chaud parce qu’on est en hiver, mais froid avec de la moutarde, une petite sauce tomate relevée ou des carottes râpées citronnées, c’est un délice !
  • Pour une note plus italienne, vous pouvez remplacer la ricotta par du parmesan et le cumin par le l’origan.