La porcelaine marocaine s’invite à votre table !

Au Maroc on ne plaisante pas avec les arts de la table ! Mis à part les plats en céramique, on y trouve de vaisselle en porcelaine aussi raffinée que délicate. Zellige, mosaïque, moucharabieh, les motifs et les couleurs sont variés et apporteront originalité et élégance à votre table.

Référence Vieux Fès

Référence Vieux Fès

Il y a une boutique incontournable à Marrakech qui propose de l’authentique porcelaine de Fès : Maraterre Tajmouati.

La technique et la délicatesse de Tajmouati sont un héritage et une tradition transmis de père en fils. L’entreprise est née à Fès et s’est déplacée à Marrakech il y a plusieurs années. Les modèles et les motifs vont du plus ancien au plus moderne et sont tous peints à la main.

Vous pouvez aussi commander des exemplaires personnalisés (pour un usage personnel ou professionnel).

 

Référence Point Rouge

Référence Point Rouge

 

Mélange

Mélange

http://www.porcelaine-tajmouati.com

La Reine et ses sujets : mon cours de cuisine avec Reine Sammut

Un jeudi de mai, 8h45 sur la route de Lourmarin : Bienvenue à l’Auberge La Fenière. Restaurant gastronomique, bistrot, hôtel et école de cuisine, ce petit coin de paradis est en plein cœur du Luberon. C’est un endroit qui donne envie d’être heureux, avec ses allées d’oliviers, les cerises charnues qui tombent de l’arbre, le joli potager, la belle maison en pierres avec sa petite fontaine. Cet établissement, dirigé par Reine et Guy Sammut, nous donnerait presque l’impression d’être à la maison…

Mais pour l’heure, direction La Cour de Ferme, le bistrot (en contrebas du restaurant) où se déroulent les cours de cuisine.

À la chaine !

À la chaine !

Joli tablier pour cuisinier motivé !

Joli tablier pour cuisinier motivé !

Les stars du jour !

Les stars du jour !

Cette semaine c’est un « voyage autour de l’artichaut violet » qui nous attend.

Après une petite promenade autour du potager et quelques cerises mangées directement sur l’arbre c’est à 9h que l’on descend dans la cuisine pour commencer les festivités ! Enfin 9h, pas tout à fait… le temps de boire un bon café avec les autres élèves, histoire de faire connaissance et on peut attaquer !

La fréquentation des cours est pour le moins éclectique. Ce jour là nous comptions parmi nous un petit groupe d’américains (qui semblaient être habitués des lieux) mais aussi un HOMME ! Tout seul ! Oui oui ! Un homme fort et courageux venu parfaire son apprentissage culinaire !

Le cours débute dans une ambiance extrêmement chaleureuse et décontractée. Certes nous sommes ici pour apprendre, mais aussi et surtout pour nous amuser. Et ça, Reine le sait bien. Elle rit, écoute, montre, explique : d’une simplicité et d’une gentillesse, qu’on en oublierai presque qu’elle est étoilée…

Avant / après l'avoir tourné.

Avant / après l’avoir tourné.

La Reine de l'artichaut !

La Reine de l’artichaut !

Au menu du jour : l’artichaut en carpaccio, à l’orientale, en barigoule et en risotto. Mais avant de pouvoir se délecter de ces petits violets, il faut apprendre à les tourner (et y’a du boulot !) : c’est à dire à se débarrasser des feuilles pour ne laisser que le cœur tendre. La technique consiste à laisser environ 2cm de queue et de peler (avec un petit couteau), en partant de la tige jusqu’à la fleur. Il faut ensuite recommencer en tournant l’artichaut à l’horizontale. N’oubliez jamais de les plonger dans de l’eau citronnée afin qu’ils ne noircissent pas.

Pendant le cours, tout le monde met la main à la pâte : couper, remuer, mélanger : c’est un travail d’équipe !

Chaque cours dure 3h, de 9h à 12h et se termine par un déjeuner, tous ensemble avec Reine Sammut. Une jolie table dressée sous la tonnelle d’une terrasse et tout le monde est prêt à déguster le fruit d’un dur labeur !

Mission accomplie !

Mission accomplie !

Voici 3 recettes élaborées par Reine Sammut :

Carpaccio d’artichauts, tomates confites et parmesan

4 petits artichauts violets tournés et émincés finement – 40g de copaux de parmesan – 15cl d’huile d’olive – 1 jus de citron – 12 pétales de tomates confites.

Pour les tomates confites :

3 tomates – fleur de sel – 1 gousse d’ail – 10g de sucre en poudre – 1 c.s d’huile d’olive – un petit bouquet de thym.

Pour faire confire les tomates :

Les peler, épépiner et couper en quartier.

Mettez-les sur une plaque de four huilée. Salez ensuite les tomates, saupoudrez-les de thym, de sucre et d’ail en fines lamelles.

Enfournez à basse température (50°), pendant 2 bonnes heures.

Assaisonnez les artichauts émincés avec du sel, du poivre, de l’huile d’olive et le jus de citron.

Carpaccio d'artichauts aux tomates confites maison et parmesan.

Carpaccio d’artichauts aux tomates confites maison et parmesan.

Élaboration des tomates confites.

Élaboration des tomates confites.

 

Artichauts à l’orientale

Joli résultat.

Joli résultat.

Des parfums incroyables se dégagent de la cocotte...

Des parfums incroyables se dégagent de la cocotte…

6 artichauts violets tournés – 1 citron jaune – 1 oignon – 1 tomate – 15cl d’huile d’olive – sel et poivre.

Émondez et taillez la tomate en petits dés, coupez le citron jaune en quartiers puis émincez très finement. Épluchez et ciselez l’oignon. Coupez les petits violets en quartiers. Mélangez tous les ingrédients et laissez cuire à couvert pendant 20min à petit feu.

Artichauts barigoule au lard paysan

6 artichauts violets – 1 oignon – 1 carotte – 50g de lard paysan préalablement blanchi – 10cl d’huile d’olive – 1 gousse d’ail – 1 branche de thym – 10cl de vin blanc – 25cl de bouillon de volaille – sel et poivre.

En barigoule : impossible de résister !

En barigoule : impossible de résister !

Épluchez l’oignon et la carotte et coupez-les en petits dés. Hachez la gousse d’ail et coupez le lard en bâtonnets. Enlevez les premières feuilles des artichauts et étêtez-les (laissez un morceau de la queue) puis coupez-les en quatre. Faites revenir l’oignon, la carotte, l’ail et le lard dans l’huile d’olive, ajoutez les artichauts, mouillez avec le vin blanc puis le bouillon. Assaisonnez et ajoutez le thym. Laissez cuire pendant 25min.

Tarif : 145 € par cours et par personne.

Coordonnées :

www.reinesammut.com

Auberge La Fenière

Route de Lourmarin [ D943 ]

84160 Cadenet

Tél. : 04 90 68 11 79

Le Paternel : une affaire de famille

DSC_0067Créé à Cassis en 1951 le Domaine du Paternel produit un vin labélisé AOC (Appellation d’Origine Contrôlée). Jean-Pierre Santini arrive au domaine en 1962 et c’est aujourd’hui trois de ses enfants Olivier, Jean-Christophe et Laetitia qui en prennent soin.

Bon allez, on envoie les chiffres ! Le Paternel, c’est 50 hectares de vignes, environ 250000 bouteilles par an et huit employés. Il faut dire que c’est du boulot ! Parce que lorsqu’on boit son petit blanc à la terrasse d’un café en grignotant quelques olives, on ne sait pas forcément tout le travail qui se cache derrière.

Le Domaine produit 65% de blanc, 30% de rosé et 5% de rouge. Et ici, pas question de machines pour ramasser le raisin, tout se fait à la main et avec amour s’il vous plait ! Il faut être très précautionneux lors des vendanges car il n’y a pas de tri après la récolte. La sélection se fait au moment où l’on coupe les grappes. DSC_0044

Acheminé dans de petites caisses, le raisin part en direction de l’égrappoir pour enlever les grains puis au pressoir pour extraire le maximum de jus avec un minimum d’impureté.

Le jus est ensuite transféré via un tuyau, du pressoir à la cuve de débourbage où il décante à environ 15°. La durée de l’opération dépend de l’intensité du froid mais varie en général de 12 à 36 heures. C’est après ce travail que l’on enlève les impuretés déposées au fond de la cuve grâce à un robinet. Le jus est alors prêt à être transformé en alcool, pendant la fermentation qui dure environ un mois. Bien sûr, il faut le goûter tous les matins avant d’aller à la vigne afin d’observer la bonne évolution du processus (un conseil : le vin du matin ne remplace pas le café !).

DSC_0051 La dernière étape c’est l’assemblage. On compose un vin de plusieurs cépages (cépage = variété pour les nuls !). Au Domaine du Paternel on cultive 5 cépages pour le blanc, 2 pour le rosé et 2 pour le rouge.

Pour des récoltes de fin août à mi-septembre, la première mise en bouteille du blanc et du rosé se fait vers le mois de février, mais il faut attendre jusqu’à un an pour le rouge.

En apéritif, avec un bon poisson grillé ou une grosse côte de bœuf, chacun trouvera un vin qui lui correspond. C’est dans les sols d’argile et de calcaire, sous le soleil de la Méditerranée et au pied de la Couronne de Charlemagne que les vignes vont puiser l’eau pour « exprimer toutes les richesses de notre terroir ».

Ah oui ! Et bien sûr, à consommer avec modération… DSC_0026

Y aller :

Domaine du Paternel, 11 route Pierre Imbert, 13260 Cassis

Contacter le domaine : 04 42 01 77 03 ou contact@domainedupaternel.com

Je ne vous jette pas la pierre !

Frédéric Lombardi : maître de la pierre et roi du marteau-piqueur !

Frédéric, 35 ans, 1m80 ! Et non, hélas mesdames, il est marié ! Si je parle de lui aujourd’hui, ce n’est pas pour passer une annonce sur Meetic mais pour raconter le talent d’un artisan. Doué et du genre modeste, Frédéric Lombardi est tailleur de pierres depuis une quinzaine d’années. Ce n’était pas vraiment une vocation pour lui (il a démarré par un CAP maçonnerie), mais une personne plutôt clairvoyante (son professeur !) lui a suggéré l’idée de se diriger dans cette direction. Ni une ni deux, le voilà parti pour une nouvelle aventure.

Des bougeoirs, de toutes les formes.

C’est aux côtés de l’architecte Philippe Bille qu’il a assimilé les bases du métier. Après dix ans d’apprentissage et de perfectionnement, une valisette et deux outils en poche (oui et quelques idées en tête bien sûr), Frédéric prend son indépendance. Aujourd’hui et depuis cinq ans, c’est à Cassis qu’il exerce.

Ancienne ancre romaine en pierre de Cassis et olivier.

Dans un grand atelier, la pinède d’un côté et les vignes de l’autre, voilà un endroit plutôt sympa pour créer des merveilles ! Du bougeoir au mortier, des cheminées aux fontaines en passant par les cuisines ou les salles de bain, Frédéric est un artisan passionné.

Pour que le matériau et les volumes soient mis en valeur (et c’est bien là sa priorité), il porte ses projets du début à la fin. Pour les grands chantiers, il dessine, taille et pose ce qu’il crée.

Vous pouvez découvrir et acheter ses objets à l’office de tourisme et à la boutique du musée de Cassis. La fontaine du Pullman à Montpellier et la copie du chapiteau composite Place des Augustins à Aix-en-Provence, c’est aussi lui !

Le dégueuloir : vilain nom mais si bel objet.

Les moindres creux, les moindres formes, chaque détail est le résultat d’un travail de maître. Plus que de la simple décoration, c’est de l’art !

Y aller : Atelier Lombardi, Chemin du Puits du Brigadan, 13260 cassis.

Le contacter : fredericlombardi@hotmail.fr

Cuisine en pierre made in Frédéric !