Istanbul, une ville cosmopolite

Asiatique, européenne, chrétienne et musulmane, Istanbul est une ville riche et singulière.

Dès l’origine, Istanbul fait preuve d’originalité ! Cette ville qui compte plus de 13 000 000 d’habitants est bâtie sur deux continents (l’Europe et l’Asie), de part et d’autre du détroit du Bosphore. Là, la descendante de Byzance offre une richesse culturelle incroyable, fruit de ses millénaires d’Histoire.

Il règne à Istanbul une ambiance unique. Cette ville qui oscille entre tradition et modernité est sans cesse en effervescence. Les jeunes qui sortent de boîte au petit jour sont bercés par le chant du muezzin. Les femmes portant un tchador côtoient les étudiantes en jean-baskets, les sœurs catholiques croisent les prêtres orthodoxes. Même si les populations d’origines sociales, ethniques ou religieuses différentes ne se mélangent pas toujours, elles se tolèrent largement. Cependant, ne vous attendez pas à voir des Turcs habillés en derviches tourneurs à tous les coins de rue : c’est perdu d’avance !

Surnommée la ville aux 500 mosquées, Istanbul possède une richesse architecturale extraordinaire. De la célébrissime Mosquée Bleue qui arbore six minarets à celle d’Ayasofya, ancienne église chrétienne et devenue aujourd’hui musée, en passant par le palais de Topkapi, il y a de quoi en prendre plein les yeux, à condition d’être patients. Victimes de leur succès, les monuments sont souvent assaillis de touristes.

Construite sur sept collines, la ville est composée de milliers de petites rues qui montent et descendent, le parcours s’annonce donc un peu sportif ! La tour de Galata, dans le quartier du même nom, offre une vue panoramique de ce labyrinthe de ruelles.

En redescendant avec le tramway on aboutit forcément au le Grand Bazar, cette caverne d’Ali Baba aux mille couleurs. En chinant, on tombe souvent sur de petits trésors.

En fin de journée, au coucher du soleil, l’ambiance change. La ville est ses minarets s’illuminent. C’est la nuit que l’Istanbul branchée se révèle. De plus en plus courues, les soirées Stambouliotes n’ont rien a envier à celles de ses voisins européennes. À la sortie d’une des discothèques géantes près du Bosphore, n’hésitez pas à manger un délicieux kebab, évidemment incomparable avec ceux qu’on peut trouver chez nous !

On ne dit rien et on mange, vite !

On ne dit rien et on mange, vite !